Paysan: propriétaire, t'es rien !
Texte dédié à notre internaute de Sarras
Retour à l'accueil