Les évènements passent, les conflits restent et se putréfient dans l'oubli. Mon tout premier pamphlet, il y a 9 mois dénonçait l'invasion russe en Ukraine. Depuis, qui sait là-bas de quoi a accouché la barbarie humaine ?
En hommage à leur LIBERTE conditionnelle, je vous réédite mon pamphlet d'origine !
Rien que pour eux...

et à ma façon d'écrire....BVDM

LE PEUPLE DE SOUMY (ville d'Ukraine)
Derrière les rideaux on voyait les feux naître
Le feu -les champs les bois- embrasait les maisons
A l’envi le village plus que cendre et tisons
Les âmes disparues rejoindre leurs ancêtres
 
Alentours les troupeaux n’avaient plus à croûter
La terre était rouge âtre, les pailles hautes brûlaient
On ne fait pas rugir, on ne fait pas beugler
Qui ne sait que mugir, qui ne sait que meugler
 
Loin des vieux loin des pleurs, les hommes étaient au front
Leurs femmes à genoux devaient la soumission
Leurs filles déportées derrière la Volga
Au bord d’elle jetaient leurs appas aux soldats
 
Après Crimée châtiment, ce peuple ô pressé
De vouloir vivre libre, de pouvoir exister
Ecrira son histoire à l’encre rouge frais
C’est le destin des serfs de n’être sangliers
 
Dans quel triste Etat est aujourd’hui Soumy
Du côté russophile, l’antre de l’ennemi
Les yeux pleins de milices tournés vers la Russie
Son coeur lui se battra toujours pour son pays
 
Ce peuple a servi comme chair à canons
Les chars niés de Moscou en voilà la raison
Ce peuple asservi qui aux russes a dit non
Enfer et dame-nation doit rejoindre l'Union
 
Texte de Bernard Vigneron

édité pour la première fois le 02 septembre 2015

 

Retour à l'accueil