La TVA sur les tampons hygiéniques devait passer de  20% à 5,5% car on reconnait aujourd'hui que c'est un produit de première nécessité...
Pour les femmes, c'est menstrueux venant des députés, de ne pas l'avoir décidé plus tôt! 
Pendant ce temps en matière de prévention qu'a donc fait la médecine et quel a été le rôle du corps en saignant ?

 

Aux dernières nouvelles, les députés ont rejeté le projet dans la nuit du 15 octobre au prétexte -selon le Secrétaire d'Etat au Budget - que les hommes dépenseraient autant pour leur mousse à raser...

Comme quoi les garnitures périodiques, ils s'en tamponnent!

 

Retour à l'accueil