Eh pan la gestion socialiste en Essonne !Eh pan la gestion socialiste en Essonne !Eh pan la gestion socialiste en Essonne !
François Durovray, celui qui a fait tomber de son piédestal l'homme TRON, disons Georges TRON le maire-agit-tâteur de Draveil dans l'Essonne, tire le signal d'alarme, ou si l'on veut une image plus dramatique, réquisitionne toute les cloches du département et l'ESSONNE à la volée...
 
François Durovray qui est le nouveau Président du département, vient de découvrir dans la comptabilité laissée par son prédécesseur socialiste,  un trou disons une dette cachée de 108 millions d'euros représentant des factures impayées d'environ 600 entreprises. Devant son impossibilité de régler cette somme, il sollicite auprès de ces créanciers de l'ombre un étalement des versements sur les six prochaines années...
6 ans... Des esprits chagrins souligneront que c'est le temps nécessaire aux socialistes pour se refaire une virginité politique et se présenter aux prochaines élections départementales à l'aube d'une situation assainie ! Mais ce ne sont que des propos de mauvaises langues fourchues adroites !
Le plus grave de cette situation est qu'une partie des aides sociales allouées aux personnes âgées et handicapées et de l’aide sociale à l’enfance ne pourra plus être versée.

 

Victimes, des essonniens vont ainsi très vite parvenir aux portes de la sous-France !

 

 

Retour à l'accueil