Le monde est triste quand le "merle bleu" s'arrête de siffler...Le monde est triste quand le "merle bleu" s'arrête de siffler...
Le Dali de la pop cachait de noirs desseins...
Pressant tant la mort, au travers d'une vie dissolue faite d'extras de toutes sortes: extras terrestres, extras célestes, extravagances avec apports extraconjugaux, extra-dry and whiskies extras, l'icone extra-avertie et pourtant extralucide, s'était teinte en fin en brune à 69 hivers, dans les brumes pâteuses de Bourbon street à New York !

 

Elle laissera dans les mémoires groggies de ses fans anéantis le souvenir d'un extra-ordinaire mais génial clown surréaliste, sorte d'inaccessible ectoplasme arc en ciel bien trop haut en couleurs : Jones étaient son nom de famille tout comme ses cheveux, rouges ses costumes, bigarré son environnement, livide son faciès, sombres ses pensées comme son avenir !

 

David, Never Let Me Down ! Déjà en 1987...

 

 

 

Le merle bleu est l'oiseau cité dans la dernière phrase du titre Lazarus écrit par Bowie juste avant sa mort. Son cri le plus courant est un "chir-wi" ou un "un "chur-lee" qui, lorsqu'ils sont répétés, résonnent comme les mots anglais truly ou purity. (en vérité) (pureté)

Album Blackstar

 

Retour à l'accueil