Pensées de Paul Valéry

Pensées de Paul Valéry

Si l’État est fort, il nous écrase. S’il est faible, nous périssons !
La faiblesse de la force est de ne croire qu'à la force !
Ce qu'on peut reprocher à la philosophie, c'est qu'elle ne sert à rien !
II n'y a pas d'oeuvre achevée, il n'y a que des oeuvres abandonnées !
La mémoire est l’avenir du passé !
Toute critique, tout blâme revient à dire : je ne suis pas toi !
Que serions-nous sans le secours de ce qui n'existe pas ?
L’Histoire est la science des choses qui ne se répètent pas !
Le grand triomphe de l'adversaire est de vous faire croire ce qu'il dit de vous!
La politesse, c’est l’indifférence organisée !
Retour à l'accueil