Il fait chaud actuellement sur la 2 et ceux qui se sont longuement mouillés se dessèchent !Il fait chaud actuellement sur la 2 et ceux qui se sont longuement mouillés se dessèchent !

Il fait chaud actuellement sur la 2 et ceux qui se sont longuement mouillés se dessèchent !

Bern, Sébastien, l'épidémie de jeunisme devrait continuer de faire des ravages sur France 2 !
Il se dit dans les couloirs que les deux animateurs verraient leurs programmes disparaître de la grille de la chaîne qui retenait ces deux forçats de travail sur la 2, ce qui leur ouvrirait la trappe avant de disparaitre au fin fond des oubliettes de la télé. A leur âge, difficile de se recycler, même comme GO au Club Med' alors...
Mais sur France 2 c'est maintenant une reine qui pousse les pions,  balaye les cases et gère les tours. Une reine socialiste qui oeuvre pour que chaque pion devienne fou de ne pouvoir devenir roi, une politique de ruse qui "met pat", pourrait avancer tout joueur d'échecs ! Car un fou, c'est plus facile à manoeuvrer que des pions, hein François ?
Alors, après le pion "qui posait des questions en quête d'un champion" et avec le fou et le roi, deux pièces maîtresses disparaitraient de l'échiquier de la télé. Mais le temps de se retourner et pour éviter l'échec, on pourrait craindre que la chaîne ne fasse appel au cavalier (Zorro le rusé renard) pour reprendre le fouet. Mais à 97 ans, Don Diego de la Véga, si lui aussi était adepte de jeunisme, prendrait des petits jeunes pour lui succéder à l'écran; des petits jeunes qui en ont vu d'autres et se prénommant par exemple Stéphan et Patrick  !
Comme tout est relatif dans la vie ! Il suffit de déplacer un curseur pour que des données nouvelles surgissent et apparaissent comme une évidence à saisir. Avec du vieux on ferait donc du jeune ! Mais est-ce bien cela l'heureux nouveau !
Ainsi pour moderniser le PAF, le renouveau passerait par les anciens !  C'est kafkaïen ! Et les "jeunes poussent" alors ? Dilemme?
 
Stéphan, Sébastien c'est Michel.  Si vous me regardez, soyez les bienvenus au club... Merd'alors !
 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil