Le chanteur britannique David Bowie avait demandé par testament que ses cendres soient répandues sur l’île indonésienne de Bali. Mort à 69 ans d’un cancer du foie, le rockeur souhaitait ainsi respecter les rituels bouddhistes desquels il se sentait religieusement proche !
 
MAIS l'air à Bali est pur, très pur !
Bowie a prouvé qu'il savait créer des airs purs, c'est devenu une vérité qu'il a gravée toute sa vie dans le rock. Par contre Gainsbourg qui avait également demandé à ce que ses cendres fussent épandues, pour lui sur Paris avait obtenu gain de cause de la part du ministre de la culture de l'époque qui pensait qu'elles serviraient aussi d'engrais pour les plantations... Grossière erreur ! Près de 25 ans après, elles sont restées en suspension dans l'air car lourdes de concentrations de saloperies volatiles de toutes sortes et le résultat selon PARIF reste toujours préoccupant !
La pollution à Paris, c'est donc un don de Gainsbarre...
On peut donc comprendre la réticence des autorités baliennes de devoir respecter de telles volontés. Aussi vont-elles demander à l'âme à Bowie (et non pas à l'âme à Delon qui n'est pas encore mort et qui donc peut donc toujours apporter à boire), de revoir sa position, et suggèrer de jeter ses cendres au dessus de sa villa de l'ile Moustique !
 
Ca pourra toujours les empoisonner à défaut de les nourrir...

 

 

ns l'air

Retour à l'accueil